Détecteur de fumée

Le décret n° 2011-36 publié au journal officiel le 10 janvier 2011 oblige tout propriétaire ou locataire occupant le logement à faire installer au moins un DAAF (Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée) pour protéger les occupants et leurs biens des risques d’incendie. Cette obligation devra être respectée avant le 8 mars 2015.

Pourquoi cette nouvelle loi ?

Chaque année 250 000 incendies domestiques sont déclarés aux compagnies d’assurance soit 1 incendie toutes les 2 minutes. En France plus de 800 personnes perdent la vie dans des incendies et 10000 sont gravement blessées L’installation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumées (DAF) dans les habitations permet de diminuer significativement le nombre d’incendie et de sauver des vies.

Quel matériel doit être installé ?

Le détecteur autonome avertisseur de fumée doit être conforme à la norme NF-EN 14 604 et certifié NF-DAAF. Il détecte la fumée produite par les incendies et alerte les occupants grâce à sa sirène intégrée (indispensable en cas d’incendie qui se déclare la nuit.) et par téléphone si il est couplé avec un système d’alarme ou un transmetteur GSM ou RTC.

Remise d’une attestation à son assureur

L’occupant doit notifier cette installation par la remise d’une attestation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie.
Notifier votre assureur de l’installation effective de détecteurs de fumée au sein de votre logement vous permettra suivant votre assureur, de bénéficier d’une baisse de la prime d’assurance ou de votre cotisation et de ne pas payer de franchise en cas d’incendie. En effet si l’obligation d’installation n’est pas respectée après mars 2015, votre assureur peut prévoir une franchise en cas d’incendie ou bien de ne pas rembourser les dégâts.